LOMBALGIE

Traitement, Symptômes, Définition
Causes, Témoignage

 

Une lombalgie est un terme médical quelque peu générique désignant des douleurs en bas du dos et plus précisément au niveau des lombaires. La lombalgie est une affection très courante et généralement sans gravité, touchant environ 80 % des personnes dans les pays développés.

Une lombalgie peut survenir à tout âge, avec une prédominance à l’adolescence et vers l'âge de 45-50 ans.

 

 

Quels sont les causes d'une lombalgie ?

La lombalgie est donc l'apparition d'une douleur aux lombaires. Il ne s'agit donc que d'un symptôme avec des causes très diverses.

Dans l'énorme majorité des cas (près de 9 fois sur 10), une lombalgie est bénigne et il n’y a pas de problème important ou grave de santé chez le patient expliquant ces douleurs. La lombalgie peut alors être due aux disques intervertébraux, aux vertèbres, aux muscles, etc.

En règle générale, dans le cas de lombalgie bénigne (apparentée à une lombalgie non-spécifique), il est impossible au médecin de déterminer précisément l'origine d'une lombalgie. C'est pour cette raison qu'un médecin ne prescrira jamais, toujours dans le cas d'une lombalgie à situation non-spécifique, de radio, scanner ou encore IRM !

 

 

Voici quelques causes de lombalgie :

  • Une lésion à un muscle, un tendon ou un ligament

    Une lombalgie peut survenir à la suite d’un effort inhabituel ou de l'accumulation de nombreux efforts ayant par exemple engendrés des micro-lésions. Ce sont donc les personnes qui effectuent des travaux manuels ou exercent des métiers physiques qui sont les personnes les plus à risque de contracter une lombalgie.
  • Une dégénérescence ou une hernie discale

    La faute aux disques inter-vétébraux ! Une lombalgie est en effet souvent due à des problèmes d'usure des disques inter-vétébraux et/ou à une hernie discale.
    Nous vous proposons de lire un article complet sur les hernies.

  • Un "lien" gynécologique

    En raison de règles douloureuses ou d'autres raisons gynécologiques, de nombreuses femmes développent périodiquement des lombalgies. L'origine des douleurs n’est donc pas la région lombaire, la douleur ne faisant qu'irradier la région des lombaires.
  • Le glissement d’une vertèbre sur une autre vertèbre

    Le glissement d'une vertèbre sur une autre vertèbre peut se produire suite à un traumatisme ou en raison d'une faiblesse congénitale.
  • La vieillesse...

    Des problèmes courants de santé chez les personnes âgées peuvent générer des lombalgies comme l’arthrite, l’arthrose ou encore l’ostéoporose.

 

 

Dans certains cas, très limités, une lombalgie peut être causée par une maladie grave tel qu'un cancer, une infection ou encore une fracture des vertèbres. Ainsi, il est important et impératif de consulter un médecin lorsque :

  • Une lombalgie survient après un traumatisme tel qu'une chute ou un coup reçu dans le dos, etc.
  • Les douleurs liées à une lombalgie sont constantes et/ou s'intensifient et ce, principalement la nuit
  • Les douleurs de la lombalgie surviennent après une prise prolongée médicamenteuse de corticostéroïdes
  • Les douleurs irradient dans une jambe ou dans les deux jambes
  • La lombalgie entraine une faiblesse, un engourdissement voire un fourmillement dans une jambe ou dans les deux jambes
  • Les douleurs liées à la lombalgie sont concomitantes avec l’apparition de problèmes intestinaux ou de problèmes urinaires
  • Les douleurs lombaires entrainent également des douleurs thoraciques ou des douleurs abdominales
  • Les douleurs lombaires sont associées à une incontinence urinaire ou à une perte de sensation dans la région du périnée
  • Enfin, les douleurs liées à une lombalgie sont accompagnées d’un amaigrissement, d'une perte de poids inexpliquée ainsi que de frissons ou de fièvre.

Si une douleur aiguë demeure présente 3 jours après son apparition, il est également impératif de consulter un médecin le plus rapidement possible.

 

 

Quels sont les symptômes d'une lombalgie ?

Les symptômes d'une lombalgie peuvent varier d’une personne à une autre, compte-tenu notamment de la complexité anatomique de cette partie du corps : le bas du dos. Ainsi et pour une même affection liée une lombalgie, deux personnes soufrant donc de cette même affection pourront décrire des douleurs très différentes !

  • Lésion musculaire, entorse des ligaments, rupture et déplacement de disque

    Dans le cas d'une lésion musculaire, la lombalgie (ou mal en bas du dos au niveau des lombaires) survient brutalement, due le plus souvent à une faux mouvement. La douleur se manifeste généralement par une contraction intense des muscles. On constate les mêmes symptômes dans le cas d'une entorse des ligaments ou dans le cas d'une rupture ou du déplacement d'un disque inter-vertébral.
  • Arthrose, traumatisme musculaire

    Si la douleur de la lombalgie est au maximum le matin au moment du réveil puis s'atténue avec des étirements et des mouvements, il s'agit généralement alors d'un traumatisme musculaire ou d'une arthrose.
  • Nerf sciatique, hernie discale

    La douleur liée à une sciatique, ou pincement du nerf sciatique, se manifeste par une douleur qui descend le long d'une jambe ou des deux jambes. La douleur est alors exacerbée par la toux, l’éternuement ou l’effort. Ce type de douleur peut également être le signe d’une hernie discale, douleur augmentée par la toux, l'éternuement ou l'effort.

 

 

Si la douleur liée à votre lombalgie se fait plus intense la nuit, c'est qu'elle peut être causée par une pression exercée par :

  • Une inflammation
  • Un organe malade, voire
  • Une tumeur
  • Etc.

Dans ce dernier cas, il est impératif de consulter rapidement un médecin !

Lombalgie : Quelles sont les personnes à risque ?

Voici une liste non-exhaustive, une typologie des personnes susceptibles de développer une lombalgie.

  • Les personnes travaillant longtemps en position assise ou en position debout
  • Les personnes qui ont besoin de soulever ou de tirer de lourdes charges
  • Les personnes qui doivent souvent se pencher en avant ou effectuer des torsions latérales du torse
  • Les femmes enceintes
  • Les personnes ayant des antécédents familiaux de dégénérescence discale, d’arthrose ou d’ostéoporose
  • Etc.

 

 

 

Lombalgie : Quels sont les facteurs de risque ?

Voici une liste de facteurs de risques susceptibles de causer des lombalgies.

  • Le manque d’entraînement physique
  • Le surentraînement sportif
  • L’embonpoint, le surpoids (Calcul de l'IMC)
  • Une mauvaise posture
  • Pour les femmes, le port de chaussures à talons hauts !
  • Le tabagisme
  • Le stress prolongé, augmentant les tensions musculaires
  • La dépression
  • Etc.

 

 

Quels sont les traitements médicaux de la lombalgie ?

En phase de douleur aiguë, le principe consiste à maîtriser la douleur. Il est alors important d’éviter des mouvements brusques et de reposer le dos. Toutefois, il ne s’agit pas de rester immobile et encore moins couché. Au contraire, marcher un peu contribue souvent au soulagement des symptômes, même si cela dépend du degré de douleur.

Positions qui reposent le mieux les lombaires

  • Etre couché(e) sur le côté, genoux repliés, un oreiller sous la tête et un autre entre les genoux (les femmes enceintes peuvent ajouter un oreiller sous leur ventre)
  • Etre couché(e) sur le dos, sans oreiller sous la tête, avec un ou plusieurs oreillers sous les genoux et une serviette roulée ou un petit coussin dans le creux du bas du dos.

A noter que l'utilisation d'une bouillotte ou d’une ceinture lombaire chauffante permet de réduire notablement la douleur.

Attention : Il est important de ne pas prolonger la période de repos au-delà de 1 ou 2 jours et de reprendre ses activités dès que possible. Le repos alité doit être évité ou, tout du moins, être le plus court possible, étant un facteur favorisant l'apparition de lombalgie chronique.

 

 

Médicaments pour traiter et guérir d'une lombalgie

Médicaments pour traiter une lombalgie aiguë

L'objectif de traiter une lombalgie aigüe est, sur une courte période, de faire disparaitre la douleur.

Dans ce but, les médecins prescrivent généralement :

  • Des anti-inflammatoires non stéroïdiens tels que l'aspirine ou de l'ibuprofène
  • Des relaxants musculaires (dont certains sont en vente lire et peuvent aider à soulager la douleur
  • Dans le cas de douleurs très intense, un médecin pourra prescrire des médicaments antidouleurs plus puissants.

Le soulagement des douleurs lombaires est très important. Il permet, outre le fait de soulager le malade, de lui permettre de ne pas retenir ses mouvements et contribuer ainsi à développer, petit à petit, une lombalgie chronique.

Médicaments pour traiter une lombalgie chronique

Outre les médicaments ci-dessus, deux types de médicaments peuvent être prescrits par votre médecin dans le cas d'une lombalgie chronique :

  • Des corticoïdes, sous forme d'injections de cortisone près de la zone des lombaires
  • Des antidépresseurs permettant de soulager certains maux de dos avec leurs effets antalgiques notamment

 

 

Quelques conseils pour éviter une lombalgie

Voici quelques conseils de base pour éviter une lombalgie ainsi que quelques moyens pour réduire les tensions musculaires au dos et réduire ainsi également le risque de lombalgie.

Adopter un mode de vie sain

  • Surveiller son poids et rester toujours dans la fourchette d'un IMC normal (Calcul de l'IMC)
  • Faire régulièrement des exercices physiques
  • Porter une attention particulière à la musculature de l’abdomen et du dos
  • Se réserver des moments de détente

Opter pour une posture convenable

  • Surveiller constamment sa posture : un dos bien droit, le regard vers l’avant et les épaules vers l’arrière
  • Si vous devez soulever un objet lourd, s’accroupir en fléchissant les genoux tout en maintenant le dos bien droit puis se relever en dépliant les jambes tout en tenant l'objet près du corps.
  • Éviter les mouvements de torsion du bassin ou de torsion du dos
  • Etc.

 

 

Opter également pour une bonne posture au travail

  • Utiliser des chaises à dossier droit qui soutiennent mieux le bas du dos
  • Utiliser une chaise pivotante afin de minimiser les mouvements de torsion
  • Ajuster la hauteur de la chaise et/ou poser les pieds sur un petit support
  • Si vous travaillez avec un ordinateur, il convient de régler la hauteur de l’écran au niveau des yeux, permettant d'éviter des mouvements non désirés de la nuque
  • Etc.

Autres conseils pour éviter une lombalgie

  • Préférer les sacs à dos aux sacs à une seule anse
  • Pousser les objets lourds plutôt que les tirer
  • Pour les femmes, éviter de porter des chaussures à talons hauts
  • Porter des chaussures bien ajustées qui offrent un meilleur soutien

 

Les informations données sur ce site ne sauraient engager l’auteur et ne sont données qu’à titre informatif. Aussi, consultez un professionnel de la santé pour toute question concernant une lombalgie.

 

Lombalgie : Forum et Témoignages

Partagez votre expérience sur la lombalgie en laissant vos commentaires et conseils ci-dessous.

 

Commentaires  

Melanie 0 Melanie
Bonjour
Jai 26 ans et jai deja scoliose hernie discale lombalgie sciatique arthrose dans les jambes et jai aussi oedeme et flebite dans les deux jambes avez vous des remedes pour calmer les douleurs malgrer que jai rdv ver kine mardi :-) uk
19-03-2017 07:54
Nat 0 Nat
Bjr j ai fait chute il y a 4ans au bord d une piscine depuis tous ls jours j ai mal du cote gauche hanche lombaire contrature au moin une par semaine la douleur desend parfois jusk au pied je fait du sport ds une salle de musculation depuis un an mais la douleur revient toujours a gauche radio juste pincements discale j ai des souci de poid je lutte pour cela suivi nutricioniste mais que fair pour douleur chronique as attenu voir guerir et sa craque souvent vertebre des l tension ds lombaires gauche se detente merci de vos conseil
12-03-2017 13:55
Michel Dourou +2 Michel Dourou
Bonjour,
Pour moi aussi, des douleurs aux lombaires, en fait des crises tous les 2 ans environ depuis une quinzaine d'années. Je vois 1 chiropracteur depuis quelques semaines, il est très efficace, me manipule pour que mes vertèbres se stabilisent. Surtout pas d'infections ou autres anti-douleurs ! Dans 1 mois je peux reprendre le sport (course + vtt), mais bien sur tout mes soins sont à ma charge, merci le système qui nous oublie des que l'on sort des médecines traditionnelles - qui bien souvent dans ces cas la sont impuissantes et nous empoisonnent le corps avec des piqures et autres médocs de m.... Fournis par nos chers laboratoires milliardaires.. ...
24-02-2017 08:23
BRUN +2 BRUN
Ce message s'adresse à CLEMENCE,
concernant sont étude.

J'ai 53 ans . J'ai commencé à avoir des douleurs lombaires il y a 4 ans. Ces douleurs se sont installées progréssivement à différentes zones du corps exclusivement du coté gauche.
(bas dos à gauche / hanche gauche / pied gauche ..). Elles sont aujourd'hui constantes et Chroniques. J'ai un dossier qui en dit long avec beaucoup d'examens à l'appui et de protocoles de soins déjà effectués. mais ...
je serais intérréssé de participer à cette étude pour l'expérience partagée dont vos parler et qui permet d'ouvrir les horizons. Francis B.
21-02-2017 12:05
Henry 0 Henry
Citation en provenance du commentaire précédent de Mcc Clémence :
Bonjour à tous et à toutes,

Je suis en Master 1 de psychologie de la santé à l'UFR de psychologie de Toulouse et je réalise mon mémoire sur la qualité de vie des patients lombalgiques chroniques. Si cela vous intéresse, vous pouvez partager votre expérience à travers mon étude. Il s'agit de remplir deux questionnaires, je pourrais ensuite vous faire part des résultats et vous expliquez en détail le sujet de l'étude si cela vous intéresse.

Merci pour votre attention et peut être à bientôt ;-)

Clémence

Bonjour.
Je fais des crises graves au niveau lombaire,tellem ent mal que je n'arrête pas de hurler,je ne bouge pas 2 jours,avec dilodid naproxen. Ça a même atteind mes urinesalutation s bloquési.
Que pouvez vous me conseiller.
Merci pour votre aide.
19-02-2017 15:36
Josette DELANGHE 0 Josette DELANGHE
Bonjour,
J'ai été opérée d'une hernie discale l'année dernière, sans séquelle. On m'a opérée il y a un mois d'un anévrisme de l ' aorte, là aussi rien à dire, sauf que depuis 3 semaines je souffre de douleurs lombaires de plus en plus fortes, mais ça n'intéresse pas les médecins! Un avis svp
16-02-2017 14:01
Rosa +1 Rosa
Bonjour,
Pouvez-vous m'aider, en tant que piéton j'ai eu un accident, un camion m'a heurté le dos en juin 2015. j'ai été arrêté 15 jours puis j'ai repris le travail en suivant des séances de kiiné mais qui ne me soulageaient pas trop, en juin 2016, la lombalgie est devenue beaucoup plus forte et chronique,j'ai fait toutes sortes d'examens radios, des scanners, IRM et on ne trouve rien, j'ai toujours très mal, je ne sais pas quoi faire?
Merci pour votre aide
15-02-2017 01:16
Mcc Clémence +1 Mcc Clémence
Bonjour à tous et à toutes,

Je suis en Master 1 de psychologie de la santé à l'UFR de psychologie de Toulouse et je réalise mon mémoire sur la qualité de vie des patients lombalgiques chroniques. Si cela vous intéresse, vous pouvez partager votre expérience à travers mon étude. Il s'agit de remplir deux questionnaires, je pourrais ensuite vous faire part des résultats et vous expliquez en détail le sujet de l'étude si cela vous intéresse.

Merci pour votre attention et peut être à bientôt ;-)

Clémence
10-02-2017 15:12
Rahal anouar -1 Rahal anouar
bonsoir tout le monde je suis rahal anouar j'ai 21 ans
j'ai commencer a faire des exercices de musculation il y a environ trois mois
dans la sale et un jours j'ai fait une seance sans échaffement et j'ai mal travaillé donc j'ai eu des douleus dans le dos
alors j'ai consulté un medecin
et il m'a dit de faire u radio , et c'était l cas et il m'a dis que j'ai une scoliose de 8°
et il m'a prescrit Feldène et deux injection qui s'apellent : Diprostène
le probleme se pose ici

depuis que j'ai fait une injection de disprostene je souffre du douleur grave et d'un sorte de courant qui flash au niveau de mon lambert jusqu'au mollet + pied + jambes des fois
alors que j'avais que des ptit douleurs au niveau du lambert
que dois je faire et est ce que je dois prendre la deuxieme injection
24-01-2017 22:21
sandra +2 sandra
une sciatique débutée il y a huit mois ! les douleurs ont disparu de même que les fourmillements. Ne reste qu'une sensation de faiblesse douloureuse dans la jambe ! est ce la dernière étape avant la guérison. personne ne peut me le dire chez les médecins!
21-01-2017 09:12

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Les informations sur la Lombalgie peuvent intéresser vos ami(e)s

Partagez le site pour qu'eux aussi puissent en prendre connaissance